Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  La Rédaction le Jeu 21 Jan - 17:16

Ambre a écrit:* Courrier cacheté adressé à dame Heythe Nografe, 3 rue des Mines *


Dame Heythe,

Ma demi-soeur Ione m'a dit de vous aider dans vos recherches pour votre magazine.

Avant toute chose, sachez que je n'ai jamais mis un sabot dans ce monde étrange issu des cauchemars d'un Orc fou. Je suis née sur Draenor, la vraie, - le monde que vous appelez Outreterre -, il y a quelques centaines d'années, et j'ai très vite été orpheline.
Je sais que cette Draenor "alternative" comme l'appellent certains est semblable par de nombreux aspects à l'original, mais aussi qu'il y a de nombreuses et subtiles différences. Ainsi, par exemple, ils ont eux aussi un Prophète, mais il parait que l'orphelinat de Nagrand où j'ai grandi n'a jamais existé, et que Challe, qui m'a recueillie, y est une espèce d'orque sanguinaire et schizodingue.

Maintenant, imaginez que vous ayez perdu des êtres proches, vos parents, des amis, et qu'on vous propose d'aller sur un nouveau monde où, peut être vous trouverez des gens qui leur ressemblent parfois beaucoup, mais qui ne sont pas non plus tout à fait ceux que vous avez connus... Je mets au défi quiconque ayant un minimum de ce que nous nommons "han'aali", cette force de sentiment qui lient les êtres vivants, ce que vous appelez "sentiments humains", rester entier et sain face à une telle épreuve.

Mais je me suis divergée, pardonnez-moi.
Je voulais vous signaler que j'ai connu quelqu'un qui était en charge à Surwich lors des terribles événements survenus aux Terres Foudroyées. C'est une Kaldorei qui s'appellait Thémis Mortine [Thémmis], qui est plus ou moins bannie de Hurlevent et qui vit maintenant à Darnassus, sous le nom de Morwen. Je tiens à vous prévenir cependant, elle est têtue comme deux ou trois sabot-fourchus, intransigeante et arrogante au possible. De plus, j'ai entendu dire que ses actions avaient été critiquées lors des événements, bien que je n'en sache pas davantage.
Quoi qu'il en soit, il pourrait être intéressant de l'écouter, ça vous fera un autre son de cloche dans les bronches.

Bien à vous, et que les Naaru vous accompagnent.


Ambre,
Grâce de l'Egide.
avatar
La Rédaction
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://azeroth-magazine.wow-gratuit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  La Rédaction le Jeu 21 Jan - 17:14

Depuis que la décision avait été prise de relancer le magazine, il y avait pas mal d'allées et venues autour et dans le local. Visiteurs, coursiers, et autres messagers se présentaient au 3 rue des Mines, ce qui ravissait Heythe, encore étonnée des réactions de reconnaissance de ceux qu'elle rencontrait.

Elle avait en effet déjà plusieurs témoignages de militaires, comme celui d'un Capitaine basé à A'shran en visite au Donjon, celui d'un Thane qui les avait reçus, elle et le gnomographe, dans sa cité enfouie sous la montagne, ou encore celui de deux officiers d'une armée privée, et tous déploraient, sans toutefois le crier, le désintérêt de la population pour ce qui avait tout de même été l'une des plus sanglantes guerres d'Azeroth.

Même si le matériau récolté était déjà bien fourni, il manquait des informations, comme par exemple celles sur la vie des civils qui s'étaient portés volontaires, ou sur les réfugiés de la petite ville de Surwich, ou encore sur ce qui avait été découvert sur Draenor, cultures, sciences et coutumes diverses, toutes connaissances qui pourraient être intéressantes à transmettre.

Aussi Heythe décida-t-elle de lancer un nouvel appel à témoignages en axant sa demande sur le versant scientifique et civil de sa recherche, espérant que d'autres témoignages viendraient compléter celui de Dame Bauregard qu'elle attendait avec impatience.
avatar
La Rédaction
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://azeroth-magazine.wow-gratuit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  La Rédaction le Sam 16 Jan - 21:14

Décidant de continuer sur cette si belle lancée, Heythe entreprit de joindre son contact aux Editions des Nénuphars afin de savoir si elle pourrait l'aider.




Publications d' Azeroth
3 Rue des Mines
Hurlevent
Le 15/01/36

Chère amie des Belles Lettres,


Revenue récemment de mission en Draenor, j'ai décidé de sortir un numéro spécial d'Azeroth Magazine intitulé "Un an après" avec l'espoir que je trouverai ensuite le souffle nécessaire pour y donner suite et ainsi relancer notre collaboration avec la publication de quelques textes que vous accepteriez de me procurer.

Mais en attendant ce "prêt", j'aurai une requête à vous faire.

En effet le prochain numéro révèlera des témoignages qui, je l'espère, intéresseront les lecteurs et j'aurais aimé savoir si, de par votre activité, vous auriez pu me mettre en contact avec un érudit ayant par exemple travaillé sur la faune et la flore ou encore sur les coutumes en Draenor.

Je sais aussi que vous avez produit un ouvrage collectif sur la Lumière et que vous travaillez à une suite, et je me demandais si un article faisant état de ces deux ouvrages aurait pu vous sembler opportun.

Je me doute que cette demande de ma part alors que vous n'avez pas eu de nouvelles depuis un an puisse vous sembler curieuse, mais j'ose penser que vous ne m'en tiendrez pas rigueur et que vous trouverez le temps de répondre à mes questions.

En vous souhaitant le meilleur, pour vous et vos activités,
Bien cordialement,

Heythe Nografe

Par chance, la dame était probablement à son bureau car c'est dans la journée qu'elle reçut sa réponse, toujours aussi charmante.


Très chère dame Nografe,

C'est un réel plaisir que de vous lire à nouveau ! J'ai crains que cette guerre dont on a tant parlé ne vous ait emportée. Je constate avec un grand plaisir qu'il n'en est rien et que vous semblez toujours pleine de vivacité et de projets.
Sachez que, bien évidemment, je serai enchantée de publier quelques textes dans votre journal et, le moment venu, n'hésitez surtout pas à consulter notre bibliothèque afin de me dire ce qu'il vous plairait.

Concernant le numéro spécial d'Azeroth Magazine, je ne pourrai hélas pas vous être d'une grande aide, car si j'ai choisi de vivre à Darnassus, c'est aussi pour me tenir éloignée des rumeurs et du vacarme du monde. Je sais néanmoins que quelques uns des auteurs que nous avons la joie de publier sont allés guerroyer sur ce monde étrange. Je pense notamment à Nòlmë Salossë, ainsi qu'à Tymotheus Rocvent.

Effectivement, la publication du traité colloboratif sur la Lumière a été un franc succès dont nous sommes assez fières, Celyan Belqueria et moi-même. Le second traité, dont nous collectons actuellement les textes, prend quelques retards, certains auteurs ayant été appelés ailleurs. Nous avions prévu de cloturer la réception des textes le 15e jour de ce premier mois, mais il semble que nous prolongerons jusqu'à la fin du mois.
Alors, oui, nous serions absolument enchantées si un article dans votre journal évoquait nos travaux collaboratifs. Je joins un parchemin résumant le projet en cours, et reste bien évidemment à votre disposition pour de plus amples renseignements.

En attendant, je vous souhaite bon courage, car il en faut parfois pour remettre en route d'anciens projets.

Que la Déesse vous guide.


Ione Densilla,
Les Editions du Nénuphar, Darnassus.


Relisant les noms donnés par Dame Densilla, elle se mit alors en quête des deux personnes citées. Ne connaissant ni l'une ni l'autre elle lança un appel via plusieurs canaux, ici et là, afin de voir si une personne de sa connaissance pourrait la mettre en contact, soit avec Nolme Salossé ou Tymotheus Rocvent
avatar
La Rédaction
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://azeroth-magazine.wow-gratuit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  La Rédaction le Sam 16 Jan - 21:14

Une main de fer dans un gant de velours...

Voilà comment elle avait osé caractériser la vieille Dame dans sa dernière édition et celle-ci ne semblait pas avoir faibli. Quel plaisir de lire la prose de celle qui, à bien des égards, avait su montrer à tous, civils et militaires, combien l'âge et la faiblesse de son genre n'avaient que peu d'importance au regard de sa simple présence.

Par certains côtés, la frivolité apparente de Dame Bauregard lui faisait penser à une autre de ses amies, Amelie de Bayle, même folie intérieure, même vigueur, même joie de vivre, même espièglerie, toujours vaillante pour rêver de l'avenir, par delà les guerres et les malheurs de ce monde.

Il y avait déjà un petit groupe de personnes en attente d'un rendez -vous pour témoigner et Heythe se devait de traiter les demandes dans l'ordre de leur présentation. Mais revoir Dame Bauregard promettait d'être bien plus agréable que simplement professionnel. Or la simple joie d'être devait passer bien avant le reste, car là était le secret de la vie en ce monde. Aussi, consulta-t-elle son agenda pour chercher le moyen de la voir au plus vite avant de s'apercevoir que la vieille dame ne serait pas disponible avant le 20 du mois. Il n'y avait donc plus à attendre pour lui répondre.





Hurlevent
Editions d'Azerroth
3 rue des mines, Hurlevent
Le 15/01/36


Dame Bauregard,

C'est avec un réel et immense plaisir que je reçois ce jour votre courrier.

Avoir de vos nouvelles est déjà pour moi source de joie et je me réjouis de vous revoir.

Je ne doute pas que votre intelligence des gens et des affaires du monde, ainsi que votre optimisme existentiel, vous ouvriront prochainement les portes de l'Académie Royale au rang et au poste qui vous reviennent de droit.

Je vais suivre vos conseils et contacter le Capitaine Assast. Il m'avait déjà fort bien reçue à l'époque, même si le moment ne s'y prêtait guère, et j'espère qu'il acceptera de me raconter ses aventures, ce serait en effet un témoignage de grande valeur.

Pour ce qui est de nous rencontrer, j'aurais grand plaisir à me rendre chez vous où là où vous me l'indiquerez, lorsque vous serez disponible, après le 20 du mois puisque vous êtes prise jusque là. Il vous suffira de prendre contact au local du quartier nain de Hurlevent et nous fixerons ensemble la date qui vous conviendra.

Au plaisir de vous revoir,
Bien cordialement,


Heythe Nografe


PS : Pour ce qui est des couleurs à porter pour ce mariage. Je me permettrais de vous conseiller de porter du rouge orangé, une teinte certes difficile à porter pour une femme car synonyme de passion, de pouvoir et de force de caractère, mais qui marqueront aux yeux de tous, et de votre cousine que vous ne semblez pas porter dans votre coeur, que vous savez par delà les convenances rester vous même, cette femme que beaucoup admirent, forte, séduisante et inégalable.
avatar
La Rédaction
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://azeroth-magazine.wow-gratuit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  La Rédaction le Sam 16 Jan - 21:13

Archimage Bauregard Martha,
25 Traverse des Pattes-Plates,
Comté-du-Lac, Les Carmines,
Royaume de Hurlevent
Comté-du-Lac
le : 14/01/36


A l'attention de mademoiselle Nografe,

Grâce à mon actuel manque d'occupation, j'ai eu le temps de d'apprendre que vos locaux étaient de nouveau bruissants d’activité. Je remercie cette chère Madame Elmore et son amabilité toute singulière de m'avoir avertis des dernières nouvelles à votre sujet et de m'avoir mise au courant que vous cherchiez d'anciens combattants de la bataille du Front de Fer pour témoigner dans votre revue.

Je suis réjouie d'apprendre que vous êtes encore en vie, et en pleine santé. J'espére qu'il en est de même de vos charmants collègues.

Au cas où vous vous en inquiétiez, je me porte très bien moi même quoiqu'un peu poignardée par l'ennui depuis que je me suis retirée en campagne avec mon fils. Je ne suis plus co-directrice de l'Institut Ebonlocke depuis la traversée du portail, mandée spécialement par le Kirin Tor pour aider aux recherches actives en Draenor. Et j'ai quitté le Kirin Tor à la fin de cet été également pour cause de divergences politiques. Le Kirin Tor sans Antonidas, c'est comme du thé sans lait, c'est insipide et imbuvable. J'ai suivi Dame Portvaillant avec une profonde dévotion depuis le début de son ascension et je l'en félicite de bon cœur, mais trop de libertés sont permises à Dalaran ces années dernières. Je n'ai pas supporté l'impétuosité et le zèle de l'Archimage Khadgar en Draenor. Sa défiance à l'égard de l'apprentie du regretté Antonidas m'a agacé. Je ne donne pas cher de l'avenir du Kirin Tor dans ces conditions.
Mon dossier est actuellement en commission auprès de l'Académie Royale de Magie de Hurlevent pour intégrer la Tour des Mages de la capitale. Avec un curriculum vitae aussi garni que le miens, je ne m’inquiète guère de l'issue de cette consignation. Je dois admettre que la chute de mon ascenseur social et foncier me grise beaucoup, mais on ne peut pas toujours rester au sommet, après tout.

Je suis au regret de vous annoncer le décès de Monsieur Narendir, l'autre co-directeur de l'Institut Ebonlocke. A moins que vous puissiez communiquer avec les esprits tourmentés comme doit l'être le sien, je ne pense pas qu'il puisse témoigner les aventures des membres de l'Institut au delà de la Porte des Ténèbres. Cela dit, je ne serai que trop vous recommander de vous rapprocher de Monsieur Tymotheus Rocvent ou de sa cousine Thenna qui peuvent eux, vous en dire plus à ce sujet.

La Rétribution, la compagnie de Mercenaire qui nous a grandement aidé pour repousser les envahisseurs dans les Terres-Foudroyés, ont traversé eux aussi la Grande-Porte. Leur compagnie connait actuellement un succès que je ne saurai expliquer mais essayez de joindre le Capitaine Assast ou l'un de ses compagnons, peut-être trouveront-ils le temps de vous conter leurs péripéties.

Je suis actuellement retenue jusqu'au 20 janvier pour une sombre et ridicule histoire de mariage arrangé de l'une de mes cousines oubliée. Elle n'a plus d'âge, mais elle a une dote qui ferait jalouser le plus gras des gobelins. Je ne suis guère du genre à apprécier ce genre de célébration, mais j'ai toujours cru qu'elle finirai vieille-fille, je tiens tout de même à m'excuser de cette pensée indigne par ma présence. Pensez-vous que je doive porter du noir pour faire le deuil de ses libertés ou du jaune, pour anticiper la tristesse que son futur-jeune-mari va lui infliger ? Quel dilemme. Je me préoccupe de choses si frivoles en ce moment, j'avoue honteusement que c'est agréable d'en avoir le temps pour une fois.

Enfin, après ceci, je serai disposée et ravie de fixer un rendez-vous pour répondre à vos questions.

Je vous souhaite un bon retour parmi nous, puissiez-vous connaitre le succès dans vos nouvelles entreprises,

A très bientôt,
Qu'elle vous guide,


Cordialement,

M.B
avatar
La Rédaction
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://azeroth-magazine.wow-gratuit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  La Rédaction le Sam 16 Jan - 21:12

Les premiers courriers arrivaient au local, ce qui satisfaisait les journalistes, ravis de pouvoir relancer le magazine aussi rapidement.


Des militaires, des draenei, des commerçants et même de simples civils ayant perdu un proche, souhaitaient témoigner et semblaient en éprouver de la reconnaissance, ce à quoi Heythe ne s'attendait pas.

Un premier courrier partit dès le matin du 13, d'autres suivirent rapidement, tous avaient approximativement la même teneur.


Publications d'Azeroth,
le 13/01/36

Sir R,

Il en effet déplorable que la population puisse oublier cette guerre et tous les morts qu'elle a causés et cause encore. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous avons décidé de faire ce numéro spécial.

Pourriez vous m'indiquer plusieurs dates où vous seriez disponible, en soirée, entre 21h30 et 23 heures, ou en après midi certains jours entre 15 et 18 heures (vendredi, samedi, mardi), afin que nous puissions faire l'entretien nécessaire, et ce en comptant une bonne heure au moins afin de faire le tour complet de votre témoignage, quitte à nous revoir pour des compléments par la suite.

En vous remerciant chaleureusement de l'intérêt que vous portez à nos publications,

Cordialement,

Heythe Nografe.
avatar
La Rédaction
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://azeroth-magazine.wow-gratuit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  La Rédaction le Mer 13 Jan - 8:04

Les premiers courriers arrivaient au local, ce qui satisfaisait les journalistes, ravis de pouvoir relancer le magazine aussi rapidement.


Des militaires, des draenei, des commerçants et même de simples civils ayant perdu un proche, souhaitaient témoigner et semblaient en éprouver de la reconnaissance, ce à quoi Heythe ne s'attendait pas.

Un premier courrier parti dès le matin du 13, d'autres suivirent rapidement, tous avaient approximativement la même teneur.


Publications d'Azeroth,
le 13/01/36

Sir R,

Il en effet déplorable que la population puisse oublier cette guerre et tous les morts qu'elle a causés et cause encore. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous avons décidé de faire ce numéro spécial.

Pourriez vous m'indiquer plusieurs dates où vous seriez disponible, en soirée, entre 21h30 et 23 heures, ou en après midi certains jours entre 15 et 18 heures (vendredi, samedi, mardi), afin que nous puissions faire l'entretien nécessaire, et ce en comptant une bonne heure au moins afin de faire le tour complet de votre témoignage, quitte à nous revoir pour des compléments par la suite.

En vous remerciant chaleureusement de l'intérêt que vous portez à nos publications,

Cordialement,

Heythe Nografe.


avatar
La Rédaction
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://azeroth-magazine.wow-gratuit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  La Rédaction le Mer 13 Jan - 7:59

L'affiche placardée un peu partout dans les grandes villes, sur les panneaux municipaux.



avatar
La Rédaction
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://azeroth-magazine.wow-gratuit.com

Revenir en haut Aller en bas

Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  La Rédaction le Mar 12 Jan - 14:03

Depuis quelques jours, les locaux d’Azeroth Mag’ sont de nouveau bruissants d’activité. Bruits familiers pour les voisins, de portes ouvertes et fermées, allées et venues, pétarades de bécane ou hennissements de chevaux, mais aussi beaucoup de rires et de chahuts amoureux entre un homme et  une femme qui ne se cachent même pas, aux dires de Mariette Elmore qui s’en est plainte à ses voisins.

Heythe semble effectivement avoir changé, aux dires de la femme de Grimand Elmore qui n’a pas son pareil pour alimenter des ragots de toutes sortes. Plus mature  ? “Mais non, c’est pire !” rétorque la naine à qui veut l’entendre. “La v’là qui s’habille comme une catin et qui s’affiche avec un rouquin tout aussi déluré qu’elle !”.

De fait, Heythe est revenue de Draenor aux bras d’un journaliste dont elle semble fort amoureuse, libre et rayonnante, pleine d’entrain et de rires. La vieille a entendu dire que l’homme était lui aussi journaliste et qu’il allait travailler avec elle. A dire vrai, les voisins restent indifférents à ces rumeurs, le couple n’ayant de fait pas encore défrayé la chronique ou commis le moindre méfait notable contre la morale bourgeoise. Comme le dit la femme du marchand d’armes “Cette vieille bique est jalouse !”. D’autant que l’activité du journal amène des clients dans la rue et que “du moment que ça fait marcher l’commerce, on va pas s’plaindre".

Il paraîtrait que l’homme est gnomographe de terrain et qu’il va organiser, via le magazine, un grand concours de gnomos avec de beaux lots à la clé qui seront offerts lors d’une soirée dans les locaux. “V’là une belle idée !” a renchérit un autre marchand, “Ca va p’têt nous am’ner du beau monde par ici !”.
avatar
La Rédaction
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://azeroth-magazine.wow-gratuit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réouverture des locaux du Mag', vie de l'An 36.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum